La carte SIM est remplacée par l'eSIM

La carte SIM est remplacée par l'eSIM

100% utile (1/1)

La carte SIM est remplacée par l'eSIM

La nouvelle Apple Watch, la Smartwatch G2 de Samsung, diverses tablettes et des ordinateurs portables Windows l’ont déjà: l’eSIM. Swisscom fait partie des premiers opérateurs au monde à utiliser cette carte SIM intégrée. Vous découvrirez ici les possibilités et les avantages de l’eSIM.

 

 

A peine plus grande qu’un ongle et pourtant aucun téléphone portable ne fonctionnerait sans elle de nos jours: la carte SIM. «SIM» signifie «Subscriber Identity Module». Il s’agit d’une carte à puce qui permet l’accès à n’importe quel opérateur réseau, par exemple Swisscom. Concrètement, Swisscom charge le profil d’un client sur la carte SIM, à savoir des informations sur l’abonnement, le numéro d’appel, etc. Cette carte est ensuite insérée dans le téléphone portable sous forme de mini SIM, micro SIM ou nano SIM. Du moins, c’était le cas jusqu’à présent.

 

La SIM «embarquée»

 

La carte SIM traditionnelle s’apprête à tirer sa révérence. La technologie permet désormais de charger a posteriori le profil d’un client sur la carte SIM. Par conséquent, il n’y a plus besoin de carte SIM externe. Cette nouvelle carte SIM, appelée eSIM, est directement intégrée dans l’appareil. Le «e» signifie «embedded», embarqué en français. L’exploitant du réseau charge le profil directement sur l’eSIM. Résultat, il n’est plus nécessaire de remplacer la carte SIM physique en cas de changement d’opérateur. De même, la commande, le déballage, l’ajustement et l’insertion de la carte SIM seront bientôt du passé.

 

Même les plus petits appareils communiquent

 

Avec la nouvelle eSIM, même les petits appareils tels que les smartwatches, les lunettes ou les bracelets fitness peuvent être connectés au réseau. Ils deviennent donc autonomes et peuvent communiquer sans passer par un smartphone. C’est déjà le cas aujourd’hui avec l’Apple Watch Series 3. Celle-ci dispose de nombreuses fonctions que l’on retrouve aussi dans l’iPhone, telles que la réception d’appels et de messages. Ses possibilités se limitent seulement à la taille de son écran, et elle s’avère très utile pendant une séance de sport par exemple. Chacun pourra laisser son smartphone à la maison tout en restant joignable. 

 

 

Patience pour l’eSIM dans les smartphones

 

Pour ce qui est des smartphones, la carte SIM ne sera pas remplacée de suite. Pour l'instant, les iPhone XS, XS Max et XR ne supportent pas l'eSIM en Suisse. Pour l'instant, le cœur de votre téléphone restera donc une carte SIM classique.

 

 

L’eSIM – la clé pour l’Internet des objets

 

Aujourd’hui déjà, des millions de machines et objets du quotidien sont dotés de capteurs et cartes à puce. Ces appareils se compteront en milliards demain. Ils communiquent entre eux et avec l’Internet: des parkings qui affichent leur taux d’occupation ou des boîtes aux lettres qui envoient un message dès qu’un colis est arrivé. Grâce à l’eSIM, ces objets restent connectés en permanence via le réseau mobile. Il s’agit là de la clé pour l’Internet des objets.


Esim_Animation.gif

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Oui Non
Contributeurs
Commentaires
Contributor

J’ose espéré que cet article a été écrit il y’a une année ? Car stipuler dans l’article que les premiers mobiles qui utiliseront l’E-SIM sortiront dans une année alors qu’Apple vient de l’annoncer ... ? 

Community Manager

Hi @Luca.pirillo

 

Malheureusement, nous ne pouvons pas dire quand Apple lancera la fonctionnalité eSIM. Bien sûr, nous espérons également que cela ne prendra pas une année de plus. 

 

Salutations, Miriam

Contributor

Très bien car je trouvais étonnant qu’Apple montre les opérateurs avec lesquels ils avaient une partenariat pour l’eSIM et qui fonctionnerait avec l’eSIM mais que Swisscom n’y figurait pas ...