annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 
  • Fermés

Abonnements iPad: attention au piège !

New Member
1 de 2

Certes, Apple innove rapidement et ce doit être parfois difficile à suivre pour les opérateurs. Je comprends que Swisscom ne soit pas totalement prêt à la sortie de chaque nouveau gadget. Pourtant, une fois les tarifs publiés et les abonnements mis en vente, leurs conditions d'utilisation devraient clairement définies. Je m'explique:

 

Il aura fallu de nombreux téléphones (5) pour obtenir un semblant de réponse aux questions suivantes concernant l'offre Prepaid Natel easy flex pour iPad :

 

 

  • Que se passe-t-il lorsque le terme de l'une des options choisies (100/j, 300/m, 2000/m) arrive à échéance
  • Que se passe-t-il lorsque le volume de donnée acheté est épuisé avant le terme ?
  • L'utilisateur en est-il averti ? La connection est-t-elle bloquée ? Ou plus grave, la connection est-t-elle maintenue avec un surcoût au MB ?

 

 

 

Les réponses obtenues (laborieuses et parfois contradictoires) ne sont pas toujours celles espérées.

 

Swisscom développe une application qui permettra de gérer le solde de la carte Easy et l'option data choisie directement depuis l'iPad. Sa sortie serait prévue en juillet. Ceci est plutôt une bonne nouvelle, car pour l'instant, chaque étape (recharge de la carte, puis acquisition d'une option data) nécessite un coup de fil chez Swisscom, avec à la clé la ballade habituelle par des menus téléphoniques interminables.

 

C'est le comportement de l'abonnement à échéance du terme ou épuisement des données qui me contrarie. La seule information officielle aisément accessible à propos de l'offre Prepaid est la suivante:

 

"Tous les tarifs ne sont liés à aucune taxe de base mensuelle et à aucun engagement contractuel, ce qui vous garantit une entière flexibilité.(…) Une fois le volume de données consommé ou le délai de l'option arrivé à expiration, vous pouvez prendre une nouvelle option. Après expiration du délai de l'option, le volume de données non consommé est perdu."

 

A la lecture des ces conditions, on s'attend à ce que, une fois l'option terminée (données ou période), l'accès s'arrête jusqu'à l'achat d'une nouvelle option à 100 Mo, 300 Mo ou 2 G0. En réalité, l'abonnement passe par défaut en mode soit disant "standard", à 100 Mo par jour au coût de 5.- CHF ! Comme il n'y a pas actuellement de moyen simple de contrôler sa consommation et son solde de données, il est possible d'être connecté plusieurs jours sans réaliser que chaque jour est facturé 5.- CHF supplémentaires. Ce comportement n'est pas acceptable. A la rigueur, il faudrait avertir l'utilisateur à temps (et plusieurs fois) qu'il s'approche de l'échéance de l'option choisie. Au mieux, il suffit de bloquer l'accès jusqu'à l'achat d'une nouvelle option…

 

Enfin, cette structure tarifaire n'est clairement pas adaptée aux petits consommateurs qui surfent peu mais régulièrement. En consultant son mail quotidiennement, un utilisateur ne consomme que peu de volume et paiera les données consommées trop chères. La solution est de supprimer la limite de temps et de ne vendre qu'un volume de donnée…

 

A bon entendeur...

1 Commentaire
Contributor
2 de 2

M. riadh

Merci pour Votre article *attention au piège" car je m'ai trompé aux fameuse 30 jours (c'est ne pas un mois) et voila l'argent était volé. Dès maintenant je serai prudent.